MSN, l'inutilité au service de l'homme moderne.

Publié le par Scribe


Never trust this butterfly.

Comme beaucoup d'imbéciles aimant perdre toujours plus de temps de leur vie à des inepties, j'utilise MSN. Comme eux, lorsque la Grande Faucheuse viendra sonner à ma porte, je dirai, feignant la surprise : "Quoi, déjà ?" et, alors qu'elle m'accompagnera fraternellement, glissant ses doigts osseux le long de ma nuque fripée de vieillard sénile, je lâcherai à mes compagnons de belote, connectés ce jour là, un dernier "kikou, j'y go, @+", comme au premier jour.

C'est fabuleux MSN (pardon, les puristes savent qu'il faut désormais dire Windows Live Messenger, seulement tout le monde s'en tape parce c'est trop long à dire), c'est fabuleux dis-je, tant d'instants passés à y raconter des banalités affligeantes, combien d'heures pour combien d'infos utiles réellement reçues ?
Pour le savoir, j'ai pris quelques semaines de congé pour éplucher mes historiques de conversations, et j'ai fait le compte des infos essentielles qui me sont parvenues depuis que j'ai un compte :

  • Le 19 février 2003, on m'a fait penser à aller chercher du pain.
  • Le 12 septembre 2005, on m'a rappelé mon rendez-vous chez le dentiste. A la réflexion non, en fait je m'en souvenais.
  • Le 24 mars 2008, j'ai pu donner rendez-vous à un pote. Bon en fait il était déjà au courant, c'était juste pour confirmer.

Certains diront que c'est peu, à ces médisants je répondrais qu'en même temps, sans MSN, on aurait pas eu de pain à la maison ce jour glacial de février 2003, et qu'on serait peut-être tous morts de faim, alors moi je dis, merci MSN.

Bref, tout ça pour dire que MSN, c'est devenu indispensable. Mais ce qu'il y a d'encore plus indispensable, c'est le pseudo-journal MSN Aujourd'hui, qui par défaut s'ouvre lorsque vous lancez le programme. Tout être ayant encore un minimum de sens commun désactive dès que possible l'ouverture de ce torchon ambulant et clignotant, sauf si vous désirez vous payer une bonne tranche de rigolade (rigolade, c'est le terme d'ancien français pour lolage).

Je suppose que c'était pour honorer mai 68 que les rebelles étaient à l'honneur sur MSN Aujourd'hui d'aujourd'hui aujourd'hui. Un encadré nous invitait à pénétrer profond le monde de la rebellitude. Heureusement, j'ai tout de suite flairé l'embrouille et ai su faire la part des choses :


En dépit de cette image jpeg de qualité moyenne, vous pouvez lire, sous l'image du sale ado gueulard et pas encore pubère : "Révoltez-vous, c'est encore gratuit", et encore en dessous "Les slogans les + percutants des internautes".
Donc ça c'est le slogan gagnant. Bof. Ca veut dire quoi, révoltez-vous, c'est encore gratuit ? Que si on soumettait la révolte à une taxe financière, on devrait arrêter de se révolter ? Stupide. Dans cette situation, soit on est brave et on se révolte encore plus, soit on est pleutre et on s'écrase sous le pouvoir autoritaire. Mais ce n'est pas parce que c'est gratuit qu'il y a révolte, c'est nul quoi, on dirait ces gens qui se mettent des bonbons plein les poches quand il y a derrière un petit panneau avec marqué "Servez-vous". Même s'ils les trouvent dégueulasses, ils en prennent quand même, parce que c'est gratuit. Pourquoi pas "Mangez du foin, c'est encore gratuit" aussi pendant qu'on y est.
Quoi, je suis de mauvaise foi ? Pas mon genre.

Je passe sur notre ami à lunettes que vous avez tous reconnu pour m'intéresser au troisième cadre, celui des "duels de rebelles". Quand on clique dessus, on atterrit sur une page surréaliste, dont je vous explique le principe complexe :
1) Prenez des photos de personnalités cataloguées, de près ou de loin (voire de très, très loin) rebelles, révoltées, contestatrices.
2) Mettez toutes ces photos dans un sac et tirez-en deux au hasard, mettez les côte à côte et vous avez un duel de rebelles. Le jeu consiste alors de voter pour le plus rebelle des deux, sur des critères totalement subjectifs.

Bon, avec les technologies modernes, le tireur de cartes est donc remplacé par un programme qui tire les photos pour vous, vous n'avez plus qu'à cliquer pour voter.
Le problème, c'est que le choix des personnalités rebelles ayant été très large et diversifié, on se retrouve souvent avec deux personnes n'ayant absolument rien en commun et qu'il faut pourtant départager. Surréaliste.

Voici quelques exemples de duels formidables sur lesquels je suis tombé. Si vous aussi vous voulez jouer à Qui est le plus rebelle, cliquez ici ; tant que le jeu est dispo, profitez-en...


Et le meilleur pour la fin :


Vous avez aimé ce jeu ? C'est normal, il est tellement chouette. Mais pour vous amuser encore davantage, je mets à votre disposition une boîte "Duel de rebelles" vierge, afin que vous aussi vous puissiez créer des duels fratricides entre de grands contestataires :



Pour vous aider à trouver des idées de duel, ce blog vous propose quelques exemples de rebelles que vous pouvez utiliser, mais n'hésitez pas à débusquer vos propres challengers :

Franck Dubosc

Michel Drucker

Paris Hilton

La Schtroumpfette

Des carottes


Si après tout ça vous osez encore dire qu'MSN ne propose pas de la qualité, c'est que vous êtes vraiment un sale gosse pourri gâté.

Publié dans Méditations diverses

Commenter cet article

Elyette 16/06/2008 04:20

Mais enfin comment avoir le moindre doute ? C'est Paris la plus rebelle des rebelles, la vraie, l'authentique, le symbole de toute une génération :-)

NounouOgg 28/05/2008 11:20

Pour moi, ce sont les carottes qui sont l'incarnation la plus aboutie de la rebellitude : elles cachent leur vraie couleur de la liberté politique et elles contournent l’institution en poussant sous la surface de la terre.

L'important c'est d'organiser la résistance passive.
Par exemple, le soir quand je prends une petite camomille avant d'aller dormir, EN APPARENCE comme tout le monde, en réalité je tisse dans l’ombre ma toile diabolique ! Le système est baisé de l'intérieur !

Scribe 27/05/2008 18:28

Merci pour cette fine analyse, je n'ai pas eu la force de le faire, et puis tout le monde se serait endormi avant d'attendre la fin de l'article. Il y a en effet beaucoup à redire sur le choix de ces "rebelles", mais bon, c'est MSN, ils ont dû choisir ces personnalités en deux minutes montre en main, vite fait mal fait.

Un petit aparté concernant la consommation drogue : je ne dirais pas que c'est un acte de conformisme en tant que tel. Consommer de la drogue pour se sentir membre d'un groupe de pseudo-rebelles, oui, ça c'est un acte crétin et affreusement conformiste. Mais ce n'est pas plus une question de drogue que d'autre chose, c'est la même démarche quand quelqu'un s'habille de telle manière pour faire partie d'un groupe, quand quelqu'un achète la même montre, la même télé que son voisin pour être "dans le coup". La démarche est aussi stupide dans tous les cas, sauf que regarder la télé te détruira moins la santé que la consommation de drogue (quoique...).
Ceux qui ont utilisé la drogue, non comme une fin en soit, mais comme un moyen d'atteindre des sensations, de transcender leur vision du monde ont pu créer des choses qu'ils n'auraient très probablement jamais faites sans ça. Je ne dis pas que c'est bien, je le constate seulement.
Là dedans il n'est pas question d'être rebelle, ce n'était pas ce que recherchaient, par exemple, les artistes qui prenaient du LSD dans les années 60. Parallèlement à cette démarche, c'est vrai qu'il y a eu, et ça s'est généralisé dans les décennies suivantes, la prise de drogues pour la drogue, pour la défonce, avec les ravages que l'on connaît.

Un petit mot sur Renaud, puisque tu t'es abstenu de lui régler son compte, je vais le faire... De révolté, lucide, juste dans ses dénonciations dans sa jeunesse, il est devenu, après sa dépression, d'un conformisme et d'une platitude affligeante. Aller chanter "la guerre, c'est pas bien" et rentrer tranquillement chez soi ne fait pas de vous un révolté, c'est au contraire d'une banalité et d'un conformisme affligeant. Moi je veux bien comprendre que sa vie n'ait peut-être pas toujours été facile, mais son manque de lucidité sur ce qu'il est devenu est triste à voir. Il dit avoir "retrouvé son flingue", peut-être, en attendant il n'a pas conscience qu'il tire des balles à blanc.

Sinon c'est vrai que ce choix des rebelles est bougrement sexiste. On ne manque pourtant pas de femmes ayant fait de grandes choses...

Et c'est sûr qu'il vaut mieux en rire, parce que si on commence à relever toutes les absurdités de ce genre de merdier, on n'en finit plus...

PS : C'est plutôt "des commentaires plus longs que tes articles" :p
PPS : On dit PPS, post post scriptum, et pas PS2, ça c'est les consoles de jeu ^^

Reekoo 27/05/2008 17:36

En première position, un mec qui n'est connu que pour une photo. Tous les ados connaissent son nom, c'est vrai. Mais rares sont ceux qui sont capables de situer Cuba sur une carte, et il y en a encore moins qui connaissent le sens du mot "marxisme".
En troisième position, un fanatique raciste. Mais bon, ce grand nombre de votes s'explique facilement: le nombre de gens qui confondent Malcolm X et Luther King est de plus en plus élevé...
On pourrait faire le même genre de remarques pour pas mal de personnes de cette liste.
Mais bon, je me contenterai d'ajouter que se droguer, ce n'est pas être rebelle. Au contraire, c'est l'acte de conformisme le plus crétin qui soit, quelle que soit la qualité de la musique que l'on produit et les opinions que l'on a par ailleurs.
Et pour Galilée, ce n'est pas une preuve de courage que d'abdiquer en public ses idées les plus intimes... Je ne dis pas que j'aurais fait autre chose à sa place, mais je ne vois vraiment pas en quoi il est un "rebelle". Il est d'ailleurs amusant que la plupart des gens sont persuadés que Galilée a dit "Et pourtant elle tourne" (citation pourtant apocryphe), et même qu'il a été brûlé vif (il est mort chez lui, à un âge canonique pour l'époque). Amusant aussi de noter que ces mêmes personnes qui érigent Galilée en défenseur de la rebellitude ne savent parfois même pas que la Terre tourne autour du soleil...
Pour Renaud et Lucas, no comment.
Et c'est tout à fait déloyal de placer Jean Paul dans ces duels, étant donné le nombre de personnes qui n'ont même pas la moindre idée de ce qu'il a été. Mais, bien plus grave encore, et c'est ce qui me choque le plus: prédominance écrasante des hommes.
C'est sur qu'à côté d'Éric Cantona, Olympe de Gouges, Wangari Maathai, Chirine Ebadi, Mère Teresa, Mme Aubrac ou Émilie du Chatelet, c'est de la gnognotte!!!

Enfin bref, je suppose qu'il vaut mieux en rire, et continuer à aduler la Stroumpfette couleur carotte avec le cerveau de Paris Hilton et l'humour de Dubosc. Mais si, vous savez bien, celle qui anime vivement Dimanche!
C'est elle, l'égérie de tout vrai rebelle qui se respecte. Elle forme d'ailleurs un couple mythique avec Philippe Manœuvre, honteusement absent de ce classement.

PS: on pourrait m'objecter que Malcolm X, par exemple, est un rebelle malgré ses prises de position plus que douteuse, dans la mesure ou il a tenté de modifier la société, et qu'il a d'ailleurs contribué, dans une certaine mesure, à bouleverser cette société ( définition qui pourrait s'appliquer à nombre de dictateurs ou despotes).
Sauf que "rebelle" a chez la majorité des gens une connotation positive. Et c'est pour ca que les résultats me choquent vraiment (de même que le choix originel des noms présentés, d'ailleurs)
P.S 2: T'as vu Scribe, maintenant c'est à mon tour de pourrir ton blog avec des articles plus longs que tes commentaires ^^