Une musique, un jour : histoire d'un plagiat

Publié le par Scribe

Pour faire un petit break dans mes articles-fleuves, j'ai décidé, en commun accord avec moi-même, de mettre en place un système d'articles peu coûteux en encre virtuelle, peu nécessiteux en méninges, mais fournissant néanmoins du contenu agréable aux lecteurs (j'ose mettre ici un pluriel, c'est jour de fête), fidélisant leurs venues, accroissant ainsi ma popularité et me rapprochant de mon but ultime, qui est, ne l'oublions pas, la conquête du monde.

Le principe est simple, et plagié sans vergogne sur la mythique émission de France 3 Un livre, un jour, seule émission pouvant déclencher aussi vite chez le téléspectateur une irrépressible envie de dormir ; encore plus efficace que Thalassa, à la différence notable que si, grâce à Thalassa, vous sombrez avec délice dans les torpeurs d'un sommeil né des flots azurs et hypnotiques berçant quelque île polynésienne, vous risquez fortement de ne connaître qu'une somnolence comateuse, pâteuse, et cependant lourde et irrémédiable, devant Un livre, un jour, aussi brève que soit l'émission.

Mais revenons au but de notre article (enfin je dis "notre" par pure générosité, excusez-moi de vous le faire remarquer mais vous n'en foutez pas une, dans l'affaire)
C'est du vol, et du plagiat ! diront donc certains. Certes, le principe de base est le même que celui de l'émission : présenter une musique par jour.
Mais attention :
Pas une musique tous les jours. Non mais oh, pas que ça à foutre de vous divertir.
Pas une musique n'importe comment. En effet, chaque titre sera présenté sous la forme suivante, originale et brevetée :

Un lien deezer pour écouter, quand j'en trouverai pas je mettrai un lien youtube ou dailymotion, et si je trouve pas je dirai zut, et je ferai une note sur une autre musique.

Album : le titre de l'album original d'où est tiré le morceau.

Date : la date de création du morceau, quand je la connaîtrai et quand j'aurai pas trop la flemme de la chercher. Cette date sera absolument fiable et exacte, sauf si je me trompe.

Morceau coincé entre : Alphabétiquement, le morceau précédant et suivant dans ma playlist, à l'heure de la rédaction de la note. Les noms similaires seront éludés.

Un œil sur la pochette (ce titre est aussi un plagiat) : Un morceau de la pochette de l'album (ou du single selon mon humeur et si single il y a), recadré par mes soins. A vous de faire les curieux et de chercher si vous voulez voir la pochette en entier.

Un œil sur les paroles : Un morceau choisi des paroles, quand il y en a.

L'anecdote : une anecdote sur le morceau dans le meilleur des cas, sur l'album dans le café déca ou sur le groupe dans le pire des cas.

S'il faut un mot de la fin : un mot de la fin, s'il en faut un.


Toutes les notules de blog Une musique, un jour seront précédées dans leur titre par la charmante ♫ que voici. Ce stratagème vous permettra de repérer du premier coup d'oeil ce type d'article et ainsi les esquiver facilement. Le nombre entre crochets indique le numéro de la note musicale.


PS : Au fait, à propos de plagiat, MSN Aujourd'hui n'arrête pas de plagier mes articles ! Après un article sur Philippe Manoeuvre, le "journal" fait un article sur Thierry Roland ! Les salauds, en plus ils sont plus drôles que moi, c'est inadmissible. J'ai adoré tout particulièrement une phrase qui conclue la note sur Thierry Roland :

Incontrôlable et sans aucune pression, Thierry Roland pourrait se lâcher. Le danger, alors, serait à son comble.

Pour l'article sur Manoeuvre, je ne relève pas les passages drôles vu que tout est hilarant.

Publié dans Une musique - un jour

Commenter cet article

Reekoo 21/06/2008 14:23

En voilà une idée qu'elle est bonne!!
A part ca:
Putain tu vas me faire regretter d'avoir désactivé msn aujourd'hui ^^