♫ Neil Young - On the Beach [9]

Publié le par Scribe




Album
On the Beach

Date
1974

Morceau coincé entre
On Telefon de la Mano Negra et On the Breath of Poseidon (Segue) de Symphony X

Un œil sur la pochette

Un œil sur les paroles
All my pictures are fallin'
from the wall where
I placed them yesterday.
The world is turnin',
I hope it don't turn away.

I need a crowd of people,
but I can't face them
day to day,
I need a crowd of people,
but I can't face them
day to day.
Though my problems
are meaningless,
that don't make them
go away.
I need a crowd of people,
but I can't face them
day to day.


L'anecdote
Sale temps pour les hippies. Le Flower Power est fané, tout juste ses fleurs restent-elles bonnes pour décorer un peu la tombe de ceux qui ont chanté sa gloire. Et justement, en 74, on déchante : les billets verts et la poudre blanche s'insinuent partout, le doux rêve d'un monde meilleur s'évapore. Neil Young est en première ligne, et prend en pleine face la fin de l'insouciance : sa vie privée comme professionnelle bat de l'aile. Il enregistre alors Tonight's the Night, mais sa maison de disques, effrayée par la noirceur insondable de l'album, refuse de le sortir. Exaspéré, Neil Young enregistre alors On the Beach. L'album, pourtant pas plus joyeux que Tonight's the Night (qui sortira finalement l'année suivante), paraît en juillet 74. Sur la chanson éponyme, il porte sur le monde un regard hébété et transmet son scepticisme d'une époque où il ne se retrouve plus. La voix est sur le fil, le rythme est lancinant, la guitare déverse au goutte à goutte une plainte mélancholique : une superbe chanson malgré la tristesse qui l'habite.

S'il faut un mot de la fin
Bien plus qu'un Harvest, c'est On the Beach qui a mon admiration dans l'œuvre de Neil Young. Moins aride que Tonight's the Night, il est habité par une colère et une tristesse véritables qui traduisent la tourmente traversée par le chanteur. Sur l'album, j'aime aussi beaucoup Walk On et Revolution Blues, plus rock, et le magnifique Ambulance Blues qui clôt le disque.

Publié dans Une musique - un jour

Commenter cet article