♫ Matching Mole - Signed Curtain [22]

Publié le par Scribe


Album
Matching Mole

Date
1972

Morceau coincé entre
Signe d'Eric Clapton et Silence 011010701 de Unexpect

Un œil sur la pochette

Un œil sur les paroles
And this is the chorus
Or perhaps it's a bridge
Or just another part
of the song that I'm singing

And this is the second verse
It could be the last verse
And this is the second verse
It could be the last verse
And this is the second verse
It's probably the last one

And this is the chorus
Or perhaps it's a bridge
Or just another key change
Never mind
It doesn't hurt
It only means that I
lost faith in this song
'Cause it won't help me reach you

L'anecdote
Matching Mole est le groupe fondé par Robert Wyatt après son départ de Soft Machine, groupe qui était, avec Pink Floyd, à la tête de tout un courant psychédélique en Angleterre à la fin des années soixante. Le nom du groupe est tout à fait caractéristique de l'esprit inventif de Wyatt, qui adore jouer sur les mots : Matching Mole (ce qui signifie quelque chose comme "la taupe correspondante") est en fait dérivé de la traduction littérale française de "soft machine" : machine molle, et donc, par association de sonorités, "matching mole". Les paroles de ce titre sont exactement dans le même esprit : Wyatt énonce ce qu'il chante : "Et voici le refrain, ou peut-être que c'est un pont, ou juste une autre partie de cette chanson que je chante". C'est assez rigolo et un peu débile, c'est aussi d'une grande sensibilité, qui prend tout son sens avec les dernières paroles.

S'il faut un mot de la fin
Robert Wyatt est l'un des artistes que j'admire le plus. Au départ, quand on l'écoute, on est assez sceptique, il faut un certain temps pour rentrer dans son univers à la fois très simple et très complexe. Wyatt a un talent fou (il suffit de regarder l'impressionnante collection d'albums, et pas des moindres, auxquels il a participé de près ou de loin, pour voir à quel point il respecté dans le domaine de la musique), une voix extra-terrestre incroyable, mais en plus c'est quelqu'un d'une profonde humanité, d'une grande simplicité et doté d'un humour très british. Une petit extrait d'une rencontre qui s'est tenue à Paris en 2007.
J'aurais aimé y être...


Publié dans Une musique - un jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article