"Désolé, mais..."

Publié le par Scribe

Récemment, j'ai pris conscience d'un phénomène rigolo et répandu dans l'étrange monde des blogs (qu'il faut appeler, avec un souffle de mystère dans la voix, "blogosphère"). Vous le trouverez presque partout, du plus petit skyblog miteux aux blogs-BDs populaires drainant chaque jour des milliers de lecteurs avides de nouveauté.

Ce phénomène consiste pour l'auteur du blog à formuler, de manière plus ou moins dissimulée, des excuses à ses lecteurs. Et quasi exclusivement, ces excuses portent sur une question capitale qui touche tous les blogs, que dis-je, LA question capitale : la faculté qu'a l'auteur à proposer, avec vigueur, régularité et inventivité, des


MISES      JOUR !!!!!!!!!!

Appelées fucking updates!!! dans la langue de Shakespeare, les mises à jour sont la raison d'être du lecteur de blogs, il les traque avec avidité, passant jusqu'à plusieurs fois par jour sur ses blogs favoris pour être sûr que ses auteurs bien-aimés n'ont rien publié dans l'intervalle. S'il est en veine, il pourra même avoir l'insigne honneur de preumser dans les commentaires, le preums étant souvent l'accomplissement d'une quête de plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Certains visiteurs n'ont cependant jamais réussi le moindre preums, sachez-le, il y a des tocards partout.
Mais cessons de digresser, le preums n'est pas le sujet qui nous occupe aujourd'hui. Non, aujourd'hui, ce qui nous préoccupe, c'est l'excuse aux visiteurs, excuse qui consiste donc, vous l'aurez compris, à mea culpabiliser de ne pas avoir fourni assez de fucking updates.


A y réfléchir un peu, c'est quand même foutrement rigolo, comme truc. Bien souvent, personne n'a supplié à genoux quelqu'un pour qu'il fasse un blog, non, c'est une décision personnelle, tout au plus suggérée par un tiers. Il n'y a donc aucun compte à rendre à qui que ce soit puisque c'est notre au blog, et qu'on est quand même bien libre d'y poster ce qu'on veut, et surtout quand on veut ! Merde quoi, si les lecteurs sont pas contents, ils n'ont qu'à aller voir ailleurs, pas la peine de faire des yeux larmoyants et murmurer d'une voix étranglée "pardon, pardon, j'avais du boulot, d'autres choses importantes, j'avais pas Internet, j'étais à la sépulture de mon chat, je n'ai pas pu mettre mon blog à jour, pitié ne me tuez paaaaaaaaaaaaas !!!".
Oui, notez qu'il est important de justifier la raison du manque de mises à jours, vous verrez rarement un "désolé, mais je glandais et j'en avais rien à foutre de votre gueule salauds de visiteurs, donc je n'ai pas mis à jour mon blog". Ca serait rudement plus marrant pourtant (et véridique, en plus).


Je ne compte plus le nombre de fois où je suis tombé sur des notes de blog commençant par ces "Désolé pour le manque de mises à jour, mais...". Amusez-vous vous aussi à les relever, vous verrez que votre récolte s'avèrera vite fructueuse.
Donc, amis blogueurs qui me lisez, répétez après moi, à haute et intelligible voix :

Les visiteurs vont se faire voir
Les mises à jour, je choisis
Quand je les mets, et dès ce soir
Je mets fin aux excuses moisies !

Bon au début j'avais pensé à :

Les visiteurs vont se faire foutre !
Les mises à jour, rien à foutre !
Je m'excuse pas, je vous emmerde !
Dfaçon vous faites que d'la merde !


Les rimes sont plus riches et le texte plus poignant, mais ça manque peut-être de recherche stylistique. A vous de voir, si vous scandez cet hymne au bureau, préférez la première version, on n'est pas à l'abri d'un quiproquo avec vos chers collègues.


Maintenant, vous êtes prévenus, plus d'excuses pour ceux qui s'excusent, n'hésitez pas à venir dénoncer ici les mous du genou qui plient devant leur lectorat, je pourrai ainsi facilement organiser une expédition punitive.


PS : J'oubliais de vous signaler cette excellente page de Maddox (c'est un pléonasme), qui prouve bien que les lecteurs n'ont rien à dire concernant les mises à jour de votre blog, leurs idées sont toujours pourries :

Publié dans M. Toulemonde

Commenter cet article

Scribe 09/05/2009 13:27

Chuis pas vraiment d'accord.
L'intérêt d'un blog et d'internet c'est pour une bonne partie l'échange avec les autres. Alors bien sûr, il y a toujours des cons, qui sont comme tu dis soit des béas qui s'extasient de tout sans raison, soit des agressifs qui ne savent pas discuter normalement.
Mais si tu fermes les commentaires je trouve que c'est la solution de facilité. D'abord parce que si tu mets des articles en ligne, c'est pour être lu, évidemment. La posture du "Moi je m'en fous des visiteurs, je fais ça pour moi", c'est un mensonge, sinon tu ouvres pas un blog, tu fais un journal intime. Donc à partir du moment où tu cherches à partager des choses, je trouve qu'il est normal qu'on puisse te critiquer en retour, en bien comme en mal, et ce malgré les imbéciles.
Ça permet parfois de se remettre en question, d'avoir une autre vision sur ce qu'on a posté.
Et puis un compliment sincère et honnête, c'est toujours gratifiant.

eva 09/05/2009 09:09

Les commentaires dans les blogs c'est chiant.
Y'a ceux qui se croient obligés de s'extasier...
y'a des agressifs.
Alors c'est mieux quand il n'y a pas du tout de com.
L'essentiel pour moi est d'avoir une petite place dans le web, comme les autres. C'est tout et c'est gratifiant aussi.

Elyette 16/06/2008 04:25

Fait chier, encore un commentaire qui sera pas preums, j'y arriverais jamais nom de dieu, pourtant je fais des paquets d'effort, je promets...

Scribe 22/05/2008 23:30

> Sandaïe : C'est parce que t'es bigleuse. Enfin tu sais que si t'arrives pas à recopier l'image tu peux en avoir une autre en cliquant sur les ptites flèches.

> Reekoo : Tu vas loin là, même moi qui cherche toujours les sous-entendus douteux j'aurais pas été titiller ici.

Reekoo 22/05/2008 21:14

Sinon vous faites comme moi: vous changez de blog tous les mois, comme ca il n'est pas question de mises à jour puisque vos blogs sont par nature éphémères et voués à la destruction.
D'ailleurs je crois que je vais m'en faire un nouveau (je parle bien évidemment d'un blog, pour ceux qui auraient l'esprit aussi mal tourné que le mien)